Rechercher

La santé naturelle et le vaste océan derrière ce mot


Dans notre société voyant fleurir de plus en plus les médecines alternatives, le mot santé naturelle apparaît régulièrement avec tout le flou qui l'entoure. Aucune définition officielle ne semble encore soutenir ce nom alors que la médecine naturelle est quant à elle bien représentée. Pour éclairer ce terme, je vous emmène dans mes réflexions.


Tout d’abord, chercher les définitions de chaque mot.


Santé

L’OMS, en 1946, a défini la santé comme étant un « état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

La santé serait donc reliée à une sensation de bien-être. Se sentir bien dans son corps, se sentir bien dans sa tête, se sentir bien dans son environnement. La maladie arrive donc dès que ce bien-être est rompu. Nous pouvons donc, dans notre quotidien, traverser régulièrement des périodes de maladie, lorsque nous sommes fatigués, que nous nous sentons triste/en colère ou une autre émotion qui pourrait nous sembler désagréable. De cette définition, la santé me semble un concept toujours très flou.


Dans mes recherches, une définition m’a tout particulièrement interpellée car elle se rapproche de ma vision d’ergothérapeute sur la santé. Il s’agit du point de vue de René Dubos qui, en 1973, présente la santé comme « la situation dans laquelle l’organisme réagit par une adaptation tout en préservant son intégrité individuelle. C’est l’état physique et mental relativement exempt de gênes et de souffrances qui permet à l’individu de fonctionner aussi longtemps que possible dans le milieu où le hasard ou le choix l’ont placé. »

De ce point de vue là, la santé serait plutôt un état général ressenti comme une capacité de mener notre vie tel que nous le souhaitons incluant quelques gênes potentielles. Une personne malade mais s’adaptant ou s’entourant pour ne pas ressentir de limitations dans son quotidien pourrait donc se sentir en bonne santé. Lorsque nous vivons des moments difficiles mais que nous trouvons en nous les ressources pour poursuivre ce qui nous tient à coeur, nous sommes en santé.

Le tiroir aux merveilles  - Santé naturelle - Etat de bien-être

Cette définition ouvre chez moi la possibilité à chacun de définir les seuils de santé et de maladie selon le confort physique et mental qui lui semble nécessaire. Chacun reprenant donc sa souveraineté par rapport à ce concept de santé et le pouvoir de définir son état qu’il ait des restrictions physiques, mentales ou émotionnelles.

Naturelle

D’après quelques dictionnaire, l’adjectif naturel voudrait dire, entre autre:

  • Qui appartient ou qui est issu de la nature et donc non influencé ou modifié par l’humain

  • Produit brut sans mélange avec des produits artificiels/de synthèse

  • Qui est conforme à l’ordre normal des choses, au bon sens, à la raison, à la logique

  • Qui est relatif à la nature et à l’ensemble des êtres, des choses et à l’ordre qui les régit

  • Qui est conforme aux lois de la nature

  • Qui suit le cours spontané des choses, sans influence humaine


Le tiroir aux merveilles - Santé naturelle - Lois de la nature

Nous retrouvons plusieurs fois le fait qu’il s’agit d’une absence d’action humaine. Mais une question me vient en tête. Lorsqu’un animal se blesse, il va parfois lécher sa plaie, se rouler dans la boue ou encore manger certaines plantes trouvées par la nature. Ces gestes, posés par des animaux seraient-ils encore considérés comme naturels s’ils étaient posés par un humain?


La limite du concept de naturel me semble compliqué à circonscrire et appréhender. Quel geste de prévention de la santé ou d’hygiène de vie est ou non une influence de l’humain sur son corps? Faudrait-il laisser le corps tout gérer sans jamais tenter de le soutenir ou l’accompagner? Comment considérer alors l’alimentation qui forcément influence le fonctionnement du corps? Pour tenter de répondre à tous ces questionnements, je me suis tournée vers les médecines naturelles.

Médecines naturelles

D’après l’introduction du livre « De la médecine naturelle à la médecine de l’individu », je découvre que « la thérapeutique doit respecter la physiologie. Les conditions propres à l’activité normale du corps doivent être connues et favorisées, car les maladies ne surviennent que lorsque ces conditions ne sont plus respectées. Il ne sert à rien de contrer une maladie sans redonner à l’organisme ses conditions idéales de fonctionnement.(…) Il convient pourtant de faire recouvrer à l’organisme déséquilibré, les conditions de son équilibre, et de donner au corps à réparer, les matériaux nécessaires à son élaboration, tout comme on répare un mur de briques avec les mêmes éléments que ceux qui ont servi à le monter. »

La santé naturelle serait donc un état de santé générale découlant d’un accompagnement selon les lois des médecines naturelles où il convient de respecter la physiologie en allant dans le même sens que le mouvement spontané du corps.


Le tiroir aux merveilles - Santé naturelle - Prévention et Hygiène de vie

La prévention est la clé principale des médecines naturelle et donc de la santé naturelle.

Selon l’OMS, la prévention primaire « désigne l'ensemble des actes destinés à diminuer l'incidence d'une maladie ou d'un problème de santé, donc à réduire l'apparition des nouveaux cas dans une population saine par la diminution des causes et des facteurs de risque ». Cette prévention sert donc à empêcher l’apparition de la maladie. Elle peut être effectuée par « l’éducation pour la santé, la promotion de la santé et l'information auprès de la population ».


Cette prévention primaire telle que vue en médecine naturelle, correspond à retrouver une hygiène de vie qui nous convient. Se connaitre, savoir ce qui nous fait du bien, connaitre nos forces et nos faiblesses pour respecter au mieux notre corps. Cette prévention prend également en compte la capacité du corps humain de se guérir tout seul lorsqu’il a en lui toutes les ressources et la vitalité nécessaires pour le faire.



Santé consciente

Voilà un autre concept qui nourrit ma réflexion à propos de la santé naturelle. La santé consciente d’après Ron Garner signifie « choisir la santé avec discernement et conscience, avec une intention et une vision. C’est se donner, de manière active et délibérée, un corps, un esprit et une âme pleins de vitalité, ainsi que les connaissances, la compréhension, les croyances qui les accompagnent. »


Cette vision rejoint l’idée de prévention primaire prenant en compte la personne dans sa globalité mais ajoutant cette fois-ci la notion de responsabilité. Une fois devenus adultes, nous sommes seuls maitres de nos choix et malgré de grandes directives données par la société, chacun est libre de manger ce qu’il souhaite, faire ou non des activités physiques, prendre soin de ses pensées ou non…

Conclusion

Pour conclure ma pensée nourrie de ces réflexions, la santé naturelle serait donc un état général de bien-être dans nos vies, au point de vue physique, mental, émotionnel et énergétique, par une connaissance de soi et l’application d’une hygiène de vie au quotidien. Cette hygiène de vie passe par des pratiques telles que l’alimentation, l’activité physique, la respiration, la gestion du stress, l’intelligence émotionnelle, l’hydrothérapie, la phytothérapie, la reliance aux éléments de la nature… Et il convient alors à chacun de décider, en pleine conscience, les gestes et les choix qu’il fera à chaque moment de sa vie.


Le tiroir aux merveilles - Santé naturelle - Chemin au quotidien


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout